• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de  l'Enfant Jésus

Carmel de Verdun

Faire l'expérience du Dieu vivant, à la suite des saints du Carmel

                               "La recherche continuelle de Dieu dans la solitude est comme un "exode", un retrait "au désert" où le Seigneur attire et conduit pour parler au Cœur"  (Os2,16)  Constitutions n°105

Ste Thérèse d’Avila et St Jean de la Croix, deux grands maîtres spirituels et docteurs de l’Église, témoignent de leur l'expérience de la Présence du Dieu vivant dans leur vie, par leurs écrits mystiques. Quand on les lit, il importe beaucoup de croire qu’ils écrivent pour nous et de les lire avec nos habits de tous les jours: la vie mystique n’est pas réservée  à quelques-uns, elle n’est surtout pas à confondre avec des manifestations extraordinaires, qui ne sont pas l’essentiel et qui sont très rares. Quand Dieu les donne il sait pourquoi…

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

St Jean de la Croix, le docteur de l'Amour

carmel verdun notre vie j d l cSaint Jean de La Croix (1542-1591)

Jeune prêtre carme espagnol, tenté par la vie de Chartreuse, il fait à 25 ans la rencontre de Thérèse de Jésus, qui l'entraîne dans la réforme de l'Ordre du Carmel. Incompris et rejeté par ses frères, il est même considéré comme rebelle et mis en prison par ses supérieurs, au couvent de Tolède. Dans son cachot, il composera ses poème mystiques qui, commentés par lui, seront pour l’Église une lumière dans la nuit du monde.

0
0
0
s2smodern

Ste Thérèse d'Avila, une maîtresse de vie spirituelle...

carmel verdun therese d aSainte Thérèse de Jésus / d'Avila (1515-1582)

Sa vie se déroule dans un contexte mouvementé pour le monde et pour l'Eglise: la découverte du Nouveau Monde, la naissance du Protestantisme, le Concile de Trente. Ame de feu, grande mystique et femme d'action, elle réforme le Carmel et établit de nouvelles fondations, avec une audace et une foi qui surprennent. Elle mérite d'être appelée la "Madre"

0
0
0
s2smodern

Ste Thérèse de Lisieux, la petite voie de la confiance et de l'abandon

petite thérèseSainte Thérèse de L'Enfant-Jésus (1873-1897)

Née à Alençon, elle émigre à Lisieux avec les siens, après la mort de sa mère. Deux de ses sœurs entrent au Carmel de Lisieux. Elle les suit en 1888, alors qu'elle n'a que quinze ans. Elle va connaître la souffrance physique, l'aridité de la foi, mais aussi des moments de joie intérieure, toute livrée qu'elle est à l'Amour. Traduisant dans sa vie l'Evangile, elle ouvre la voie de l'enfance spirituelle et fait connaître le vrai visage de Dieu: le Père de tendresse, d'amour et de pardon.

0
0
0
s2smodern
  • 1
  • 2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.