• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Ouvrons grand notre désir de renouvellement intérieur !

             1° dimanche de Carême (B)

  Mc. 1, 12-15                                                 

  En quatre versets, Marc a tout dit de ce que nous pouvons retenir pour ce temps du Carême qui doit être tout sauf triste et ennuyeux.

  Tout, c’est-à-dire mémoire de notre baptême, de la vie de l’Esprit- Saint en nous, de nos faiblesses, non pour nous en affliger, ce qui serait orgueil, mais pour les présenter à Dieu qui nous donnera sa force pour avancer et accueillir la Bonne Nouvelle : « Les temps sont accomplis ». La grâce est là qui frappe à notre porte. Ouvrons-lui grand notre désir profond de renouvellement intérieur. C’est cela « se convertir » et non « prendre des résolutions de Carême » que nous ne tenons presque jamais et qui, au bout de quarante jours, nous laissent bien souvent déçus ! Refonder notre foi sur « l’Évangile ».

    Voilà ce qui peut nous combler et nous rassasier. A consommer régulièrement, à petite dose pour bien digérer et avoir encore faim !!!

   Rien d’extraordinaire, mais une assiduité à demeurer au désert capable de nous surprendre par ses richesses. Nous y trouverons quelque oasis cachée pour refaire nos forces spirituelles. N’oublions jamais que le Carême n’est rien sans Pâques !fleurs roses abbaye maumont

  Pour ressusciter avec le Christ, un dépouillement est nécessaire, sinon comment revêtir le vêtement blanc de la vie nouvelle qu’il veut nous donner en partage ? Le Carême n’est pas un temps de privation mais la chance de nous remplir du meilleur, d’entendre comme sainte Catherine de Sienne l’a entendu de son Seigneur : « Fais-toi capacité, je me ferai torrent. »

   Trop de choses nous encombrent, nous le savons bien, sans nous combler, nous le savons aussi. Voici l’occasion rêvée de faire de la place en soi pour accueillir Celui qui fait « toutes choses nouvelles ».

rsurrection abbaye maumont 

   Dès lors le Carême sera vraiment déjà un temps pour ressusciter.

  Qu’il en soit ainsi pour chacun d’entre nous ! Grâce à demander les uns pour les autres puisque nous marchons ensemble sur ce chemin… et pendant quarante jours !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.