• Bénédictins
    benoitscholastique

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

"Tu es le Christ !" Chemin de vie, chemin de lumière !

paysage et village  vers Kindia   24° dimanche T. O. B

   Mc. 8, 27-35

  Certains mots, certaines expressions nous heurtent jusqu’à nous mettre parfois dans une situation bien délicate. Nous voici déstabilisés, ne sachant plus très bien dans quelle direction avancer.

  Que faire alors ? Abdiquer face à la difficulté ? Prendre le contre-pied, comme s’il y avait malentendu ? Se révolter ou garder au fond de soi une insatisfaction permanente qui empêche de vivre et ronge le cœur ?

    Et si au contraire, choisir de se saisir de la question, la reprendre à frais nouveaux ne serait pas plus positif et constructif !

   « Chemin faisant » avec Jésus, nous avons souvent du mal à entendre sa parole. Elle nous déroute tellement qu’elle en devient inaudible. Et pourtant !!! Peut-être est-ce précisément le moment opportun pour oser le dépassement de nos impressions premières au risque de nous entendre dire par Jésus lui-même comme à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu mais des hommes. » . Et s'il y avait en nous ce petit démon de l’autosuffisance, qui a réponse à tout sur tout !!!! Bien sûr qu’il est là, à l’affût de ce que nous pensons pouvoir dire sur Jésus, comme il l’a tenté, le mettant au défi, dès les premières pages de l’Évangile. Pierre n’est pas Satan, mais il laisse Satan parler en lui.jmclibrededroit0552

    Nous savons, pour lire l’Évangile, que c’est le démon qui déclare : « Je sais qui tu es : le Saint de Dieu » (Mc. 1,24) et ce n’est qu’un exemple. Car de fait, qui peut se dresser contre Jésus sinon celui qui prétend avoir quelque pouvoir sur lui en se posant comme son Adversaire ? Un rapport de force s’établit. Mais le plus fort n’est pas celui qu’on pense !!!!

   Quand Jésus parle à ses disciples de la manière de le suivre, il prend exactement l’attitude inverse de celle du Tentateur. Il ne propose pas la facilité trompeuse qui ne mène pas au bonheur, mais la VIE qui est d’aimer en se donnant soi-même. Jésus dévoile qui est vraiment celui que les autres pensent connaître. Sans doute, ne voient-ils en lui qu’un faiseur de miracles, quelqu’un d’exceptionnel. Pierre, lorsque qu’il affirme : « Tu es le Christ » à la question de Jésus : « Pour vous, qui suis-je ? », ne s’attend pas du tout à ce que Jésus va annoncer tout de suite après. Il est désarçonné. Nous le serions à moins !

                                  « Souffrir beaucoup, être rejeté, être tué et …ressusciter ».

   Quel langage obscur pour des pêcheurs du lac qui ont tout quitté sur un appel qui a changé leur vie ! Et Jésus d’ajouter : la croix, le renoncement ne le concernent pas lui seul, mais aussi tous ceux qui consentent à « perdre leur vie à cause de moi et de l’Évangile, POUR LA SAUVER ! ». Allons jusqu’au bout de la phrase.

   Un prêtre nous disait un jour : «  Je voudrais réaliser un chemin de lumière après le chemin de croix » !

   Saisissant, non, comme projet !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.