• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Rebondir pour vivre davantage ? C'est possible !

vague turquoise abbaye maumont  ASCENSION DU SEIGNEUR

  Une aurore de plein ciel nous convie aujourd’hui. Quelle vie bouleversée n’aspire à rebondir plus haut, plus loin ! Rien ne peut arrêter cet élan humain, capable d’aller de l’avant. C’est l’expérience que chacun peut faire, même les disciples de Jésus.

  Vivre, ce n’est pas tout comprendre. Consentir au risque de vivre nous suscite chaque jour. Chacun, sans doute, doit courir le risque d’avancer et de s’égarer, de désirer et de refuser. Traverser la déception, dépasser l’ennui, m’ouvrir à des interrogations, voilà ce qui peut élargir mon horizon.

                                  Les couleurs de la nature s’inventent selon l’exposition au soleil, au cours d’une même journée. Et pourtant aucun arbre n’a changé de place. Simplement, il est là, s’offrant à la pluie, au vent, au soleil, à la nuit, aux oiseaux, aux insectes qui jouent avec lui. 

  Le philosophe F. Nietzsche écrivait : « Personne ne peut bâtir à ta place les ponts qu’il te faudra passer, toi seul, pour traverser le fleuve de la vie, personne, sauf toi…Il n’existe au monde qu’un seul chemin sur lequel toi seul puisse passer. Où mène-t-il ? Ne le demande pas, suis-le. »

  Le parcours n’est pas fléché d’avance. Un autre philosophe, Jean-Louis Chrétien nous aide à faire un pas de plus : « Que le beau nous attire, nous mette en mouvement vers lui, nous émeuve, vienne nous chercher là où nous sommes afin que nous le recherchions, tel est son appel. »

  Peut-être avons-nous tous à construire une vie qui cherche à s’incarner toujours davantage, c’est-à-dire sans nous fixer d’avance des limites, qui de toute façon viendront. Une vie qui ait de la chair, où nos gestes, nos paroles prennent et donnent autour de nous tout leur poids de créativité, leur valeur d’engendrement. Une expérience véritable ne se referme pas sur elle-même. Au contraire elle s’ouvre et éclaire, envoie et rassure.

  C’est ce que Jésus propose tout au long de sa vie à ceux qui le suivaient par monts et par vaux. Regarder vers le ciel n’est pas la vraie densité d’une vie, si cette posture ne met pas en chemin vers l’altérité.

                                 C’est ce que veut nous dire cette Fête de l’Ascension : Jésus part vers le Père et envoie ses disciples.

  Tout le monde s’en va,… mais pour une mission qui le décentre et déploie une dynamique tout à fait nouvelle, à inventer pour les disciples, mais Jésus rassure : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ».

  Partons nous aussi ! Là où nous sommes envoyés !

Belle Fête de l’Ascension à tous !

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.